Louise Vanneste

Louise Vanneste

Gone in a heartbeat

danse

Après une formation en danse classique, Louise Vanneste se dirige vers la danse contemporaine et entre à P.A.R.T.S. (A.T. de Keersmaeker) dont elle est diplômée. Grâce à une bourse de la Fondation SPES (BE), elle poursuit sa formation au sein de la Trisha Brown Dance company à New York.

Depuis son retour en Europe, elle privilégie les collaborations en tant que chorégraphe et danseuse avec des artistes issues de différentes disciplines tels les compositeurs Cédric Dambrain et Antoine Chessex, le vidéaste Stéphane Broc, les danseuses Eveline Van Bauwel et Anja Röttgerkamp, les artistes plasticien et éclairagiste Arnaud Gerniers & Benjamin van Thiel et le peintre Stephan Balleux.

Elle crée sa première pièce de groupe Sie kommen en 2008. Les spectacles HOME et Persona ont été créés respectivement en 2010 et 2011. Black Milk, créé en 2013, a été couronné meilleur spectacle de danse par le Prix de la Critique. HOME et Black Milk sont encore en tournée actuellement (Holland Festival, festival International des Brigittines, Augusti Tantsu festival/ Estonie, Bienal internacional de dança Do Ceara/ Brésil, Biennale de Charleroi danses/ Belgique, Fabbrica Europa / Italie, Roma Europa / Italie, …).

Louise Vanneste travaille actuellement sur Through the alders / A travers les aulnes, une déambulation chorégraphique inspirée d’œuvres littéraires qui sera créée en 2018/2019. Le titre évoque la marche, la déambulation, la flânerie - contexte dans lequel sera invité le spectateur - ainsi que le premier roman choisi comme source littéraire : Le Roi des aulnes de l’écrivain Michel Tournier.

 
Gone in a heartbeat
 

Engagée dans un travail d’écriture du mouvement autant que dans la création d’expériences perceptives totales, la jeune chorégraphe bruxelloise Louise Vanneste développe de projet en projet un langage scénique qui fait dialoguer la danse avec l’espace, la lumière et le son. Sa nouvelle création, présentée en première au Kunstenfestivaldesarts, explore la tension entre multiplicité et unité, composition et instinct.

La chorégraphie est pensée comme quatre solos qui cohabitent dans un seul espace. Nourries d’une gestuelle empruntée à la mémoire collective des concerts de rock et des danses populaires, les interprètes s’influencent inconsciemment, par coprésence plutôt que par échange intentionnel, pour s’agencer et se réagencer en configurations éphémères allant de la figure esseulée à la meute ou au binôme. La lumière, le son et l’espace, eux aussi, se déploient comme des objets autonomes qui participent d’un même organisme, étrange et pourtant familier, offert à la perception du spectateur.

Magnétique.

Distribution


Conception et direction : Louise Vanneste

Créé en collaboration avec
Danse : Anja Röttgerkamp, Eléonore Valère-Lachky, Eveline Van Bauwel et Louise Vanneste

Musique : Cédric Dambrain | Scénographie & éclairage : Arnaud Gerniers et Benjamin van Thiel | Costumes : Filip Eyckmans | Direction technique : Yorrick Detroy | Production & diffusion : Alma Office.

Une production de Louise Vanneste / Rising Horses | Producteur délégué : Les Halles de Schaerbeek | En coproduction avec le Kunstenfestivaldesarts, Charleroi Danses, le Théâtre de Liège, le Phare-CCN du Havre-Haute Normandie, le CCN de Roubaix Nord-Pas-de-Calais et Torino Danza. Avec le soutien du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles – service de la danse et du Grand Studio.

Louise Vanneste / Rising Horses est en résidence à Charleroi Danses, artiste partenaire des Halles de Schaerbeek et accompagnée par Grand Studio.

www.louisevanneste.be