Gaia Saitta

Gaia Saitta

Je crois que dehors c'est le printemps

Pluridisciplinaire | Multimédia

Licenciée en Sciences de la Communication à l’Université LUMSA de Rome, Gaia Saitta se diplôme en 2003 au Conservatoire National d’Art Dramatique Silvio D’Amico de Rome. Elle étudie avec Pino Passalacqua, Mario Ferrero, Marisa Fabbri, Luca Ronconi et Lorenzo Salveti. Elle approfondit le travail physique avec Rena Mirecka  (Teatr Laboratorium di Jerzy Grotowski), dont elle devient l’assistante en 2004. En 2009, elle gagne une bourse d’étude Européenne qui lui permet de participer au Master en arts de la scène sur le théâtre d’Anton Tchékhov, dirigé par Anatli Vassiliev.

En Italie elle travaille avec Giorgio Barberio Corsetti, Luca Ronconi, Paolo Civati, Manuela Cherubini, Andrea Baracco, Marcela Serli.  En Belgique, elle collabore avec Olivier Coyette et Quan Bui Ngoc de la compagnie Les Ballets C de la B.  En France, elle est dirigée par  Anatoli Vassiliev, au Théâtre de l’Atalante de Paris.

Elle collabore ensuite avec Hervé Guerrisi et Julie Anne Stanzak du Tanztheater de Pina Baush. C'est à ce moment que nait If Human. Fear and Desire, la première création du collectif, est présenté aux Halles en octobre 2013.

Elle travaille aujourd'hui un nouveau projet 'Mi sa che fuori è primavera' avec Giorgio Corsetti. Vous le découvrirez au cours de la saison 17/18.

 
Je crois que dehors c'est le printemps
 

(Spectacle en français)

Ce serait comme une Médée à l’envers ; mais, de manière inconcevable, le même cœur abriterait la tragédie extrême, et le calme bonheur. Comment paraît impossible ? C’est pourtant une histoire vraie, célèbre en Italie, que transposent scéniquement Gaia Saitta et Giorgio Corsetti.

L'histoire de Irina Lucidi est tristement connue en Italie.

Irina est une femme à qui, un jour, on a soustrait ses deux filles jumelles de six ans. L’auteur de cet enlèvement est son propre mari. L'homme se tue et les fillettes ne sont plus jamais revues. Un jour, Irina décide de se raconter à Concita De Gregorio. De ce dialogue, de ces confessions, nait un roman Mi sa che fuori è primavera (Je crois que dehors c'est le printemps) – livre dense et délicat écrit d'après le courageux témoignage d'Irina.

Ici Gaia Saitta et Giorgio Corsetti proposent la version théâtrale et participative de ce fait divers.

Sur scène, Irina - interprétée par Gaia - retrouve dans le public les personnages principaux de l'histoire de sa vie. Enquête en direct et poésie intime avancent en parallèle, avec la complicité d’un public qui devient protagoniste d’un soir.

De cette rencontre jaillissent sur scène et dans nos cœurs d’inattendues ouvertures qui nous permettent de mieux éprouver la tension terrible d’une existence offerte, de manière presque inacceptable, à la vie comme à l’amour.

Attention : ce spectacle est déconseillé aux moins de 10 ans

 
Distribution
 

Projet et Mise en scène: Giorgio Barberio Corsetti et Gaia Saitta.

Texte: Concita de Gregorio | Adaptation théâtrale et traduction : Gaia Saitta. Interprétation : Gaia Saitta.

Assistante mise en scène : Cécile Lassonde.

Espace Scénique: Giuliana Rienzi | Vidéo: Igor Renzetti | Son: Tom Daniels | Lumières: Marco Giusti.

Costumes: Frédérick Denis

Production : Les Halles de Schaerbeek. Coproduction : If Human (Bruxelles), Le Manège – scène nationale de Maubeuge.

Contact