Piergiorgio Milano

Piergiorgio Milano

Pesadilla

Le protagoniste de Pesadilla est un homme perdu dans ses rêves, dans l’insuccès constant de ses tentatives pour rester éveillé. Une victime héroïque dont le quotidien narcoleptique ne peut que basculer dans un univers absurde.

La volonté acharnée du personnage et son insuccès constant, engendre l’empathie et l’humour noir comme le miroir sans teint d’une société sur le fil de l’hystérie : une limbe suspendue entre insomnie, somnambulisme et narcolepsie. Le protagoniste rencontre toutes sortes de contradictions engendrées par la vie moderne, subit une overdose d’images violentes et accélérations du temps en rupture avec nos rythmes intérieurs. Il est traversé par des métamorphoses visuelles qui traduisent le stress que lui impose les imperti- nences technologiques et la frénésie urbaine.

Aux croisements du burlesque et de l’étrange Pesadilla associe humour noir et mélancolie en racontant la fragilité d’un homme partagé entre un rêve les yeux ouverts et une vie les yeux fermés. Pesadilla c’est: une chaise, un fouet, une paire de chaussures d’homme, une chemise, une cravate, un masque de chien, un vieil écran des années 70, un publique imaginaire, un autobus que n’arrive jamais, un pistolet, des talons aiguilles, du désir, du flamenco, un panda…