Halles-Bwanga Pilipili
Halles-Bwanga Pilipili

Bwanga Pilipili

Datcha Congo

Datcha Congo fait intervenir six artistes congolaises, dont nous avions demandé les visas il y a plusieurs mois. La situation entre le Royaume de Belgique et la République Démocratique du Congo, le processus électoral au Congo, retardé, puis le retard pris pour l’investiture du Président récemment élu et pour l’établissement d’un nouveau gouvernement, n’ont pas permis, malgré nos multiples interventions, d’aboutir à ce que les artistes obtiennent ces visas. A notre grand regret, nous avons dû annuler les représentations. Nous ne pouvons que constater que, depuis deux ans, il est de plus en plus difficile d’obtenir des visas. Ce durcissement irraisonné, que nous avions anticipé, appelle une réponse que nous nous employons depuis quelques mois à construire.


Tchekhov à Kinshasa, aujourd’hui.

C’est l’idée étonnante et lumineuse de Bwanga Pilipili, une artiste que vous avez pu voir chez Milo Rau et d’autres grands metteurs en scène, et qui signe aujourd’hui une réécriture de la Cerisaie, transplantée dans l’univers du Congo contemporain : apparatchiks dépassés qui vivent de rentes politiques et refusent d’assumer les méfaits d’une certaine oligarchie, nouvelle élite narcissique en affaire avec l’Asie et les Emirats, cyniques et utopistes, rêveurs et désabusés, tout y est…

Concentrée autour de six figures féminines Datcha Congo, servie par de magnifiques interprètes, radiographie poétiquement le basculement d’une époque.

jeu: Starlette Mathata (Liouba Luvuma), Tinah Way Mwimba (Zania) Antho Sifu (Sharia), Divine Bamba (Dounia) Maravaviya Bampengesha (Sanaa) Maguy Kalomba (la Voix, Sita).

Ecriture et Mise en scène · Bwanga Pilipili Scénographie · Marion Galisson Création Lumière ·Jérome Dejean Costume · Bwanga Pilipili.