Les Halles (default image)

Les Halles de Schaerbeek — Bruxelles —

Splash timer

Serge Kakukdji

A six ans il découvre l’opéra à la télévision. Il intègre un choeur d’enfants à Lubumbashi, se forme aux bases de la technique vocale et dès seize ans remporte plusieurs prix. Lors de stages il rencontre Laura Claycomb, qui décide de le mentorer. Multipliant les apparitions sur les scènes avec Faustin Linyekula puis Alain Platel, qui en fait l’interprète principal de Pitié, il s’installe à Schaerbeek.

Il chante baroque pour Jean-Claude Malgloire (Guilio Cesare in Eggito), Fabrizio Cassol (La Folie d’Héraclès), Sylvain Cambreling (L’incoronazione di Poppea), mis en scène par Christophe Perton, Christian Schiaretti et Kristof Warlikowski, et aborde le bel canto avec la Petite Messe Solennelle de Rossini. N’oubliant pas ses racines africaines il propose à Alain Platel et Fabrizio Cassol l’idée de Coup Fatal. Dans les moments de pause des 180 représentations, il se consacre aux récitals, crée Two seul avec Annabelle Bonnéry, puis avec Claire Diterzi L’Arbre en poche, inspiré du Baron Perché. Le Théâtre national de Chaillot lui offre deux ans de carte blanche autour du projet Paysage d’ensemble. Enrichi de ces expériences il médite Second Souffle, dont il propose à DeLaVallet Bidiefono la co-création. Les Halles en assurent la production.