Les Halles de Schaerbeek — Brussels —

Splash timer

Heimweh

Gabriel Sparti

Sur la scène, les quatre acteur·ices fonctionnent comme une chorale dont la musique serait du texte, des regards, des petits mouvements, des sourires ou des discussions. Chorale qui a ses rythmes, ses crescendo, ses silences et ses points d’orgue.

Un étranger débarque sur les rives du Lac Léman. D’abord subjugué par la beauté du paysage, il est vite troublé par l’atmosphère, trop lisse, trop paisible, qui s’en dégage. Il voit les gens passer, qui semblent heureux. Comme si ce lieu se suffisait à lui-même et qu’au-delà il n’y avait rien.

Il invite trois autochtones dans une salle afin de les questionner sur leur pays. Le public découvre ces trois Figures, peu habituées à être sous les projecteurs.

Je pourrais dire que ma vie en Suisse m’a provoqué une envie de travailler sur l’illusion perverse d’une certaine beauté (ou perfection) qui subjugue, et sur les personnes qui vivent cette illusion. Il y a également, dans ce spectacle, une tentative d’aborder la choralité, l’ensemble,, l’humour, le temps, les « sujets », la musique.

 

Mise en scène et écriture Gabriel Sparti

Jeu et écriture Donatienne Amann, Karim Daher, Alain Ghiringhelli, Orell Pernot-Borràs

Création lumière et sonore Nora Boulanger-Hirsch

Dramaturgie Yann-Guewen Basset

Collaboration aux chants Yann Hunziker et Emile Schaffner

Scénographie et costumes en cours

Production déléguée Les Halles de Schaerbeek

Coproduction Théâtre de l'Ancre, Le Manège Maubeuge - Scène Nationale Transfrontalière, Le Vent des Signes

Soutiens E.S.A.C.T. Conservatoire Royal de Liège, Théâtre de l’Elysée, Théâtre Kantor – ENS Lyon, Théâtre de L’Oriental, Théâtre des 13 vents – CDN de Montpellier

Le spectacle a bénéficié d’une bourse de Théâtres & Publics ainsi que d’une bourse de recherche de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Création : 16, 17 et 18 mai 2023 aux Halles de Schaerbeek (Bruxelles)