Les Halles (default image)

Les Halles de Schaerbeek — Brussel —

Splash timer

Des actions, pas des mots

En 1903, Emmeline Pankhurst fonde avec ses filles la Women's Social and Political Union (WSPU), une organisation féministe qui a milité en faveur du droit de vote des femmes au Royaume-Uni Jusqu’en 1917.

Les suffragettes se considèrent comme des guerrières guidées par le mot d'ordre: "des actions, pas des mots".

Prônant l'action directe, la désobéissance civile, ses militantes n'hésitent pas à recourir au vandalisme ou aux sabotages ostentatoires : vitrines brisées, riches propriétés incendiées, pose de bombes et dégradation de réseaux électriques. Ce qui leur a valu une couverture médiatique et le soutien du public même si la radicalité de leurs actions a choqué le royaume britannique peu habitué à ces méthodes.

L'origine du terme suffragette provient du Daily Mail qui en 1906 en accable les militantes de la WSPU. Depuis les années 1870, d’autres groupes militants dits "suffragistes" revendiquaient ce droit fondamental de vote mais ils étaient trop modérés au goût des fondatrices du WSPU. La plupart des femmes à la tête des mouvements féministes est issue de la bourgeoisie mais Emmeline Pankhurst a su mobiliser des forces issues de la classe ouvrière en particulier dans les usines de textile du nord du pays ou dans le quartier de l'East End à Londres.

En avril 1913, le ministre de l'Intérieur, David Lloyd George, interdit les réunions publiques de la WSPU, fait arrêter ses membres puis confisque le numéro de leur journal à paraître, The Suffragette.

Afin de pouvoir répondre aux attaques physiques dont elles font l'objet par la police et certains hommes anti-féministes (jets de pierre dans la rue, coups et blessures), elles créent le Bodyguard. Ce service d'ordre d'environ quarante femmes, est entraîné par Edith Margaret Garrud qui est formée aux techniques de jujitsu. En 1914, lors d'un meeting pourtant autorisé par les autorités, 50 policiers se jettent violemment sur Emmeline Pankhurst afin de l'arrêter avant qu'elle ne prenne la parole ; cela participe davantage à rallier une partie de la population à leur combat.

Nous sommes au début de la première guerre mondiale, Emmeline Pankhurst appelle ses militantes à suspendre leurs actions pour participer à l'effort de guerre. L’importante pénurie de main-d'œuvre amène les femmes à occuper des emplois traditionnellement masculins. Ce qui provoque une remise en question de la capacité des femmes au travail.

Enfin, les citoyennes britanniques obtiendront le droit de vote le 6 février 1918. Mais ce n'est que dix ans plus tard, après le décès d’Emmeline Pankhurst, qu'elles ont strictement les mêmes droits de vote que les hommes.
Les suffragettes ont inspiré des féministes dans d'autres pays, en particulier en France où elles ont participé à l'obtention du droit de vote pour les femmes en 1944.

 

Sources:

https://www.lexpress.fr/actualites/1/styles/cinq-choses-a-savoir-sur-les-suffragettes-britanniques_1981260.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Women%27s_Social_and_Political_Union

https://fr.wikipedia.org/wiki/Suffragette