Les Halles de Schaerbeek — Brussel —

Splash timer

Flora Detraz / Du potentiel chorégraphique de la voix

 

Dans un passage de son entretien avec Wilson Le Personnic pour maculture.fr, Flora Detraz parle de sa rencontre avec le travail de la chorégraphe Maguy Marin et de l'importance de la voix dans sa propre recherche artistique. Glottis, la dernière création de Flora Detraz - présentée aux Halles de Schaerbeek pour une date unique le 15 janvier 2022 - en est un exemple abouti.

"Lors de ma formation en danse classique, mon expérience a été celle du mutisme. Un corps en mouvement éthéré et gracieux, sans voix, ni souffle. Je voyais la danse comme l’expression de ce qui ne pouvait pas être dit. En 2010, j’ai intégré le cursus « de l’interprète à l’auteur » au CCN de Rillieux-la-Pape et j’ai rencontré le travail de Maguy Marin. Un monde s’est ouvert à moi, ma vision du corps s’est gonflée. Les cours de chant, de théâtre, de danse, d’anthropologie ou encore de philosophie : tout était relié aux préoccupations du corps. J’y ai découvert la voix et je me suis ré-incarnée. Le mouvement prend de la densité et du poids lorsqu’il est relié à son intériorité. Dans l’écriture, la voix me permet de faire dialoguer l’intérieur et l’extérieur, le visible et l’invisible, ce que l’on voit et ce que l’on entend. C’est un outil pour créer du trouble, révéler des contradictions et décupler les profondeurs du corps afin de déconstruire des représentations pré-conçues et tenter de ré-interpréter le monde."