Les Halles de Schaerbeek — Bruxelles —

Splash timer

Great Black Brussels – Adja Sokona – Les nouveaux comptoirs olfactifs

Dans la charmante rue de Rollebeek, se niche une parfumerie haut de gamme unique en son genre à Bruxelles[1]: exclusivement biologique et naturelle. Attention, ici nul moyen d’échapper au charme ambiant : les fragrances subtiles et raffinés auront tôt fait de vous éveiller les sens !

Où tout commence

Au comptoir, Adja Sokona est une véritable passionnée, tombée dans l’univers du parfum dès son plus jeune âge. C’est que le parfum est une affaire culturelle et de famille.

En Afrique de l’Ouest -Adja est belgo-mauritanienne- l’encens fait partie de la vie quotidienne et des grandes occasions. Ses parents quant à eux lui ont transmis leur passion du parfum. Papa en collectionnait et Maman les faisait réaliser sur-mesure chez Guerlain…

Après avoir caresser le plafond de verre d’une carrière journalistique, Adja devient communicante pour un groupe cosmétique. Un jour, pour un grand lancement, elle dépanne une boutique en manque d’effectif et se met… à vendre ! C’est la révélation : elle vend si bien qu’elle demande sa mutation. Huit ans durant, elle gravit les échelons.

Huit ans, le temps de s’imprégner de cet univers, de réaliser qu’elle développait de plus en plus une passion pour les senteurs mais que la pression du marketing, que vendre pour vendre n’a jamais correspondu à sa personnalité. Elle savait qu’il existait une parfumerie, plus confidentielle où l’humain, jus originaux et qualitatifs sont mis en avant. Ces valeurs lui correspondaient mieux et faisait écho à ses souvenirs d’enfance, à ce qui au fond la guidait dans son évolution professionnelle.

Elle ouvrirait une maison où elle présenterait cette parfumerie authentique.

Où tout prend vie

Quatre ans plus tard, après des recherches approfondies, quelques sérieux écueils et d’heureux hasards, Les nouveaux comptoirs olfactifs voient le jour.

Ici, la part belle est faite aux matières nobles et naturelles. Ici, les parfumeurs racontent une histoire. Par l’intermédiaire d’Adja, on se reconnecte à soi à travers le parfum, l’odorat. Aucun parfum n’est imposé, chacun retrouvant sa propre signature olfactive. Qualité essentielle dans les rapports sociaux et pourtant souvent délaissé au profit du visuel.

Dans le cadre feutré et cosy de la boutique, l’on trouve évidement des parfums - 100% naturels- mais également des diffuseurs et des bougies dont certaines ont des propriétés énergétiques. À côté de cela, un service de création personnalisée de parfum est proposé. Après plusieurs échanges et un entretien olfactif détaillé Adja établit une fiche d’identité olfactive. La personnalisation du parfum peut aller jusque dans le choix des matières premières que l’on cultive et distille expressément pour le/la client.e …

Evidemment avec cet espace, Adja surprend tant les professionnels que la clientèle du quartier : une femme noire dans la parfumerie de niche, du jamais vu. Et c’est tant mieux !

Alors aux entrepreneuses, Adja ordonne d’avoir une passion pour son activité, de créer sans imiter et de bousculer les codes et préjugés. Bref, d’être précisément là où on ne les attend pas.

 

Photo: Valentine Capron

 

[1] Ils sont deux en Europe à proposer ces services.

Great Black Brussels – Adja Sokona – Les nouveaux comptoirs olfactifs