Les Halles de Schaerbeek — Bruxelles —

Splash timer

In.Vulnerability

A proof of existance by ifHuman

Conçu par Gaia Saitta, metteuse en scène associée aux Halles de Schaerbeek, par Charlie Cattrall, cinéaste, et Giuliana Rienzi, scénographe, ce film a pris pour enjeu le premier confinement, entre Mars et Mai 2020.

Il ne s’agit pas d’un documentaire sur le confinement ou le virus, mais d’une création participative, visant à retrouver une manière de faire humanité en temps d’isolement forcé.

Puisqu’il était impossible de réunir directement les habitants et artistes de Bruxelles, un appel à participation a été lancé via les réseaux sociaux des Halles de Schaerbeek et de leurs relais. La réponse a dépassé nos attentes, comme les réseaux sociaux dépassent les frontières.

Les premiers participants ont renvoyé l’appel et, comme Bruxelles est une ville multiculturelle, des vidéos sont arrivées d’un peu partout dans le monde, pour un total de plus de 30 heures de matière. Une série d’actions simples était demandé à chaque participant. Une série d’actions pour faire face à la situation extrême de solitude individuelle et d'impuissance collective.

De plusieurs centaines de vidéos très différentes émane une narration commune, montrant l’instinct de contact, vivant intact dans nos corps, le besoin inentamé de se définir grâce et à travers l'autre, au-delà des distances qui nous étaient (et sont encore) imposées. Monter ce film, c’est comme offrir à notre humanité une peau commune, vaste et diverse, magnifiquement contradictoire, qui, malgré l’empêchement des contacts, ne cesse de toucher, caresser, frotter, se blesser, transpirer, respirer.

Avec le soutien de la Cocof, une première version d’une demie-heure de ce film vous est offerte par la compagnie de Gaia Saitta, If Human, qui travaille également à une version longue et à un dispositif de vidéo-installation, pour partager tous ces témoignages, adressées avec une grâce, une générosité et une sincérité qui nous a bouleversé.